Tourisme

    Les mégalithes (Néodyssée)

    Le Thouarsais est, en Deux-Sèvres, la région qui concentre le plus grand nombre de mégalithes : on y recense dix-neuf dolmens plus ou moins bien conservés - dont quatre sont classés ou inscrits au titre des monuments historiques - ainsi qu'un tumulus. Bâtis au Néolithique moyen (entre 4 600 et 3 500 av. J.-C.), parfois réutilisés jusqu'au Néolithique final (vers 2 500 av. J.-C.), les dolmens sont des sépultures collectives. Dans la région de Thouars, certains d'entre eux ont été fouillés à la fin des années 1950 et au début des années 1960 puis dans les années 1970. à Taizé et Saint-Léger-de-Montbrun, ils ont fait l'objet d'un programme de sauvetage d'urgence et de restauration conduit par Frédéric Bouin entre 1994 et 1997.
     

    Mégalithe E-134 (Taizé)


    Mégalithe E-145 (Taizé)

    La nécropole de Monpalais (Taizé)

    Décrite par Alphonse Le Touzé de Longuemar en 1865, elle se compose des dolmens E129, E134, E136, E143, E145 et E170. Des fouilles, notamment réalisées par Charles Hébras (1922-2003) qui fut instituteur à Moncontour (Vienne), ont permis d'y recueillir un mobilier archéologique abondant. Les caractéristiques de la céramique (vases, cruches, jattes...), principalement le profil et le décor des objets, permettent de montrer que ces dolmens ont été utilisés sur une très longue période. Ainsi,  le dolmen E170 a livré des poteries témoignant des cultures « chasséennes » (vers 4 000 av. J.-C.) et « campaniformes » (vers 2 000 av. J.-C.).
     
    Le dolmen II de Puyraveau (Saint-Léger-de-Montbrun)

    Parmi les dolmens thouarsais, le dolmen II de Puyraveau tient une place particulière. En effet, au début des années 1960, il a été littéralement vidé de son contenu archéologique par des fouilleurs clandestins. Toutefois, étienne Patte (1891-1987), directeur de la Circonscription des antiquités préhistoriques de Poitou-Charentes, réussit à récupérer une partie du « butin » en 1965. Dans les années 1970, Georges Germond en a fait un inventaire qu'il a complété en retrouvant de nombreuses pièces dispersées dans des collections privées : 86 poignards et lames, 247 pointes de flèches et 14 haches polies en silex, des outils en os et en bois de cerf, des parures (pendeloques, perles...), une cinquantaine de poteries, des ossements humains... Par le nombre d'objets qui y ont été recueillis et leur très bon état de conservation, ce dolmen est considéré comme l'un des plus riches connu en Europe de l'Ouest !
     
    Le tumulus de la Motte des Justices (Thouars)

    Ce tumulus qui s'allonge sur près de 180 m est l'un des plus longs d'Europe. Fouillé entre 1985 et 1988 par Georges Germond, il renferme un dolmen dont la construction est secondaire par rapport à l'élévation de la masse tumulaire. Initialement, le tumulus était donc peut-être un monument cultuel. La datation à l'aide du carbone 14 d'un pic en bois de cerf, probablement utilisé pour excaver la terre qui ensuite a été mise en forme, situe une étape de sa construction entre 4 600 et 4 000 av. J.-C.
    Docs à Télécharger


    Contact
    Adresse
    Communauté de Communes
    du Thouarsais
    Hôtel des Communes
    4 rue de la Trémoïlle
    CS 10160
    79104 THOUARS CEDEX

    05 49 66 77 00